Rechercher
  • Valentine

L'histoire d'un sac: le tote bag SeptemberMay


Lorsque nous esquissions les grandes lignes de SeptemberMay, nous séjournions à Berlin. C'était l'été 2014 et à cette époque, un sac se balançait sur toutes les épaules berlinoises : le tote bag. J’avais le mien, bien sûr, choisi avec soin dans une galerie de Prenzlauer Berg connue pour mettre en avant les jeunes artistes du cru. Si j’aimais le côté arty de mon sac, la mode penchait toutefois pour le tote bag choisi pour son insignifiance, voire son inesthétique. Plus l’impression qui l’ornait était quelconque, plus le style de son propriétaire était branché. Réclame pour une quincaillerie de Neukölln, publicité pour une coopérative bio du Brandenburg ou simple logo de supermarché étranger, moins l'image arborée était engageante, plus le sac était pointu et recherché. (La condition sine qua non pour avoir l'air cool était de ne surtout pas donner l’impression d’avoir écumé les marchés au puces de la capitale pour dénicher le sac le plus insignifiant qui soit : la nonchalance et le « pas fait exprès » sont la clé de voûte de l’allure berlinoise).

Au même moment, en France, le tote bag gagnait son public, d’abord essentiellement féminin, et il était de bon ton d’afficher un joli modèle bien repassé, commandé sur une boutique Etsy, de préférence orné d’un message ou d’une illustration faisant référence aux hobbies de la jeune personne qui l’arborait (tricot, chaton, pâtisserie ou lecture en tête).

Devenu inévitable, le tote bag se retrouve dans toutes les boutiques de musée et les stands de festivals, supplantant le t-shirt souvenir et permettant d’afficher la richesse de sa vie culturelle ou le lieu de ses dernières vacances Instagrammables.

Pratique, pliable, lavable, réutilisable et anti-déchets, le tote bag est avant toute chose un indispensable à toujours avoir dans son sac. Anthony et moi en utilisons depuis tellement longtemps, bien avant que les sacs en plastique ne deviennent payants, et il nous paraissait évident que si nous devions vendre nos sacs à dos en boutique, ils devaient être accompagnés d’un tote bag SeptemberMay. Nous avions une idée très claire sur le type de modèle que nous souhaitions offrir à nos clients : un sac de belle taille, taillé dans un coton suffisamment épais pour lui assurer de la tenue, avec un fond pour une plus grande contenance et surtout – ma partie préférée – orné d’une illustration originale spécialement créée pour nous. Une façon de soutenir et de mettre en avant le travail de nos artistes préférés.

C’est d’abord à notre amie Louiza Becquelin que nous demandé de nous proposer sa vision de SeptemberMay. Nous raffolons de son illustration et ses références à notre mode de vie. Le tapis de yoga roulé sous le bras est un clin d’œil à cette discipline que Louiza et moi pratiquons depuis longtemps, tandis que les branches de cerisier évoquent le mur de l’ancien atelier d’Anthony, sur lequel il avait dessiné des branches de cerisier à la craie et suspendu ses premiers modèles. Nous n’avions pas encore de logo, nous débutions tout juste, et ce tote bag est pour nous la concrétisation de toutes nos envies créatives.

L’an dernier, pour une seconde mouture de tote bags, nous avons fait appel à l’artiste qui est devenue notre amie et partage depuis notre atelier : Meg Chikhani. Une fois encore, nous sommes ravis et éblouis par son talent. Avez-vous remarqué le détail qui sort du sac à dos SeptemberMay plus vrai que nature ? J'adore! Ce sac est une invitation à ralentir et contempler la vie autour de soi.

Et vous ? Racontez-nous, quel est votre rapport au tote bag ? Possédez-vous un tote bag SeptemberMay ? Saviez-vous que les enfants adorent les colorier ? Nous avions d’ailleurs proposé un atelier de décoration de nos tote bags lors de la neuvième fête d’anniversaire de notre fille !


Tote bag Louiza x SeptemberMay

Tote bag Meg x SeptemberMay

#septembermay #totebag #louiza #megchikhani #collector

0 vue